Quelque Chose

Qu'est ce que vous voulez que je vous dise? De la délirance? De la barbarie? De l'inhumanité? Et bien, c'est dit.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est une journée radieuse pour sauter dans un fleuve torentiel... Non?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Lovett



Messages : 176
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 18
Localisation : 2ème étoile à gauche et tout droit jusqu'au matin.

MessageSujet: C'est une journée radieuse pour sauter dans un fleuve torentiel... Non?   Mer 5 Oct - 14:42

Je me suis levée tôt, pas assez tôt à mon avis....
En tout cas, le plus tôt sera le mieux...
Mes jambes sont lourdes, je marche lentement, mais avec impatience...
Mon petit singe sur le dos, silencieux, triste...
Je parviens à la grotte la plus sombre de toutes celles traversées depuis ce matin...Je n'ai rien avalée, et ma gorge est serrée de lassitude et de maladresse, de peur????Certes, mais une peur qui provoquera mon bonheur, ou, le dénouement d'une existence pathétique et médiocre...
Il y fait sombre, mais cette froideur est apaisante, ces magnifiques gouttes éblouissantes se balançant sur les roches gratifiées de plantes enlacées..
Mes pieds ensanglantés sont massés par l'humidité des pierres frottant ma peau...
Depuis des heures je fredonne un air stupide qui tient chaud au cœur...
Enfin, j'arrive au bord de mon existence...Quelque pierre bancale, un trou énorme, et la lumière qui revient dans cette grotte lugubre...
Le bout donne bien sur le fleuve...
Il est trop tard, ma décision est prise...
Je m'approche délicatement...
Je dépose mon singe à terre, prenant soin de le retirer du moindre danger, tandis que je m'apprête à saisir l'opportunité d'une longue chute...
Il remonte à mon bras, craintif...
Par deux fois je l'éloigne de moi...
Par deux fois il souhaite rester auprès de moi...


_"...oh....Je t'en pris arrête..."


Je retiens mes larmes......C'est idiot à dire....
La seule chose qui pourra me regretter sur cette terre, est cet animal espiègle.....
Et moi???.........je ne regretterais que lui....
Il reste finalement figé à mes pieds immobile, frissonnant de temps à autre...
Je me penche vers le vide, afin d'admirer mon tombeau, ce fleuve glacé qui sépare d'un coup de lame nos deux clans...
C'est fou ce que manquent les gens, d'ici j'admire une forêt une autre, une autre et un lac géant et irrégulier, se dessinant par une terre claire, emmiétée...
Le temps est orageux, lourd.........Et bientôt, il pleuvra..
Cela me rassure...
Jamais l'envie ne m'est venue de mourir sous un soleil harassant...
Dois-je sauter dés maintenant???......
Je crois que je préfère attendre qu'il pleuve...

Cette poésie me trotte dans la tête.......Elle ressent ce que je ressens.......


" Si vous demandez, jamais vous ne saurez, si vous savez, il suffit de demander...Il suffit de ne pas me parler pour comprendre ce que vous souhaitez me demander...Suffit-il de pouvoir me demander ce que vous savez alors que je ne le sais pas. Je sais ce que vous savez, mais vous ne savez pas me demander ce que je sais...Jamais vous ne saurez ce que je sais, et je ne sais pas ce qu'il vous suffit de demander...Si je l'ignore, jamais vous ne saurez, si vous m'aimez, il suffit de me laisser en paix.................( je ris...)
....hum.......à quoi sert-elle????....................ALORS????????????......"


Ma voix a résonné.....
Ardemment...
J'aimerais savoir comment c'était.....
Il y a 100 ans....
Quand en hiver tombait cette chose blanche, lumineuse, et glacée, comme une poussière épaisse et gracieuse...
Quand le soleil ne brûlait la peau qu'avec douceur...
Quand on blâmait les imbéciles????...
......mais, cela devait être pire....
Je prends mon courage à deux mains..........
Vais-je décaler mon pied, vers le vide douteux et agréable...







Revenir en haut Aller en bas
Adrian.D



Messages : 6
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 18
Localisation : Dans le monde, plus précision dans l'Univers qui comporte je-ne-sais-combien de galaxie et de monde parrallèle, alors cherches moi!

MessageSujet: Re: C'est une journée radieuse pour sauter dans un fleuve torentiel... Non?   Ven 7 Oct - 6:05

Pourquoi fallait il que je la rencontre celle-ci! En plus par un beau temps -comme d'habitude- avec un beau soleil -comme d'habitude et une température a faire cuire des œufs de quetzal sur place -comme d'habitude? Je m'étais levé de bon pied sur un confortable nid de fougère gigantesque et moins d'un douzaine d'insecte réduit en bouillie, non vraiment une nuit extraordinaire -le mieux, c'est qu'il avait une fourmilière près de mon lieu de repos. Qu'est ce qu'il faut demander de plus? Ah oui, je sais, voir ma sœur... Journée au plus haut désagréable pour moi, si vous n'avez toujours pas compris mais en plus, voir ci-celle, la journée fut médiocre avec elle. Elle a comme le pouvoir extraordinaire -ou pas- de me faire auto-croire que je l'imbécile le plus stupide du monde.. Je suis peut-être un imbécile mais pas aussi stupide qu'elle! Et qu'est-ce qu'elle a surgir de n'importe où -juste à mon réveil!- et me regarder d'un air supérieur mais en même dégoutée? Me suis-je transformé en diable pendant la nuit? Et non! Et ne m'a rien dis! Rien! Même pas gentil "bonjour". Puis elle est repartie tranquille, là d'où elle est venue. C'était comme ci j'étais un prisonnier à elle et qu'elle devait me surveiller. Donc rien de tel que cette apparition pour faire baisser ton moral au plus bas point. Mais bon, bizarrement cette attitude ne dura jamais chez moi -il faut croire que je suis assez optimiste. Et c'est donc après avoir manger quelques baies le matin que je partis à la conquête du monde.Et si j'allais dans un grotte? Pourquoi y faire, et que faire dans une grotte?! Bah, je ne vais essayer de réfléchir bien longtemps, cela ne me réussi guère je trouve.. Suivons notre intuition masculine, allons aux grotte!

Sur le chemin, je ne rencontrai personne, pourtant j'aimais bien la compagnie des gens tant que ce n'était pas ma muette sœur à moitié folle le matin, psychopathe l’après-midi et le soir, je ne préfère pas vous le dire. Bref, je fis ma petite ballade seule jusqu'à ce que j'arrive à destination. Je rentrai dans cette roche et je sentais soudainement une fraicheur venu de, de... partout! Frissonnant de froid, je décidai de me confectionner une cape pour m'y engouffrai ensuite à l'intérieur pour ne plus claquer des dents mais j'entendais à cette instant l'écho d'une voix qui venait d'en bas, au fond de la grotte. Alors, sans trop réfléchir, je marchai vers elle, comme si c'était une source de lumière qui allait brusquement s'éteindre et j'entendais juste les derniers mots de la personne qui était "à quoi sert-elle? ALORS?". Stupide comme phrase, très stupide au faite de quoi qu'il parlait, lui? Oui je dis "il" car une femme aura plutôt chantait ou fredonnait un air complètement idiot pour se jeter dans le vide. Pouah, cela est irréelle de vouloir mettre fin à sa pauvre vie puisque l'on n'a que cela dans la vie! Le droit de vivre... et de se taire aussi, mais bon, la première est plus importante je dirais, quoique... Bref, vous m'avez compris. Puis je vis cette silhouette humaine en petit, tout petit. Il est petit l'homme! Ah! Mais je suis bête, c'est la perspective.. Hum.. Heureusement que personne ne sait ce qui se passe dans ma tête.. Donc je m'approchais encore plus de l'homme.. Hum.. C'est un fille, en fait.. Encore plus Heureusement que personne ne sait ce qui se passe dans ma tête! Je lui lançai un signe de la main comme pour lui dire "bonjour, l'amiE, ça va?". Mais elle ne me vis pas, comme trop obnubilé par le vide sous ses yeux. Bah quoi, qu'est ce qu'il y a en dessous? A un mètre d'elle, je vis un fleuve souterrain qui passait sous la grotte, avec un grand courant et presque automatiquement, je répondis à la question muette de seule à côté de moi;

"A non, on ne pas pêcher de poisson dans cette endroit, il y a trop de courant."

Et je souris avec gentillesse à la fille. Évidement qu'elle été là pour pêcher, sinon pour faire quoi d'autre? Attendez... c'est donc une fille? Une de la gente féminine? Ah mince, elle est donc aussi, en cet endroit, à côté de moi, où vous voulez, pour se suicider. Mon sourire se figea en une moue impossible à expliquer pour enfin être quelque d'explicite, l'étonnement. Cher Adrian, ce n'est pas un homme, il n'est pas petit et il est pas là pour pêcher.. Dis-moi, Adrian, nous somme en tant de crise, tu comprends? ALORS TU VAS FAIRE UN TRUC INTELLIGENT, OUI? Je me précipitai donc vers la future morte pour la mettre en arrière et lui enlever l'idée de se donner la mort mais je fus malheureusement maladroit, peut-être un mauvais pas d'elle ou de moi, enfin bref, il y eu grande confusion. Un tour de magie de pieds mal placé et je la vis juste en train de chuter pour prendre la direction de l'eau sui semblait juste dangereux à ce moment-même, et moi tous mes muscles s'activèrent pour lui prendre un poignet qu'elle tendait comme pour dire, "Euh, finalement l'eau est trop froide, vous me remontez?" au moment ultime, bah le moment où elle a faillit se scratcher quoi. Bon, je vais mieux vous expliquez la scène, elle dans le vide et moi sur le sol qui lui a pris un poignet -et non ses mains, trop difficile. Tiens elle pèse pas lourde la fille.. Et avec une grande force -et un Gnnnnnnni de concentration- je réussi seul à la remonter sur le sol.

"Désolé si je vous ai broyé le poignet en vous attrapant."


Même pas fatigué! Enfin presque.. Et dans un bruit d'objet tombant sur le sol, je m’aplatissais sur la roche froide sur le dos.

Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Lovett



Messages : 176
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 18
Localisation : 2ème étoile à gauche et tout droit jusqu'au matin.

MessageSujet: Re: C'est une journée radieuse pour sauter dans un fleuve torentiel... Non?   Dim 9 Oct - 9:13

"A non, on ne pas pêcher de poisson dans cette endroit, il y a trop de courant."...

Je me retiens de pousser un cri strident devant la stupidité de la phrase qui vient de retentir dans mes oreilles d'une voix arrogante et naïve...
Je ne me retourne pas, de peur d'assassiner l'auteur de ce moment d'anthologie...
Je reste concentrée sur mon objectif, qu'est me noyer au fond de cet inlassable fleuve...
Me paraissant si bas, tellement je me trouve haute, et pourtant si près de moi....
Pour la première fois...
Je ressens les pas de mon observateur bien trop présent, qui pourrait mettre ma décision à l'eau s'il ne cessait de me scruter sans voir mon visage creusé...
Je ne pleure plus je désespère......Qu'on puisse me laisser en paix au moins pour mon suicide, qu'il soit fait en bonne et du forme!!!...
........pfffff...
La mort me fait peur.....Mais moins que la noyade, et que cet imbécile, qui m'est inconnu et qui brise un instant de pur crainte, apaisant et stressant....Mais, de panique j'oublie tout, alors que celui là....Il me rappelle que j'entends du bruit autour de moi, et des phrases stupides, sans la moindre poésie......ou haine.....C'est vrai cela?????...Il n'y avait pas de haine dans sa voix....Oh, aidez-moi divinités paresseuse, faites-moi trébucher contre ces pierres humides, ne tenant qu'a un fil, pourquoi ne suis-je pas plus lourde...
Pourquoi le sol ne se dérobe-t-il pas sous mes pieds?????.......Il serait temps....
L'homme derrière moi s'est arrêté de marcher.....peut-être a-t-il enfin compris!!!....Je m'en réjouis pour lui, mais je ne serais plus là pour le féliciter de cet instant de clairvoyance...
Alors que je tends la tête vers le vide si tentant.....C'est accidentellement, et je dis bien, accidentellement, qu'enfin, je me laisse tomber...Vide, et inconsciente dans ma lourde chute, mais brève, l'irréparable est commis....
Je sens mon poignet, plus lentement tombé dans sa chute, attrapé, empoigné...
Ma force remonte jusqu’à mon bras, mes pieds dans le vide, mon coeur à demi éteint,cet homme, ce ........bref......
Il s’agrippe vaillamment à moi....Le front serré démontrant sa force.......
Il me remonte....
Jusqu'au rocher bancal...
Alors que je tiens sur mes pieds, abasourdie, en face de lui ...


"Désolé si je vous ai broyé le poignet en vous attrapant."

Je prends le temps de l'observer...Son teint est rougi par l'effort...Ses cheveux sont blonds nuancés........
Il possède un minois plutôt atypique...Mais des plus charmants....
Son front gracieux est rehaussé de sourcils brun, et masculin....
Et d'yeux de bleu incomparable...
C'est un homme magnifique....
...euh, où en étais-je...
Voyons, j'étais sur le point de sauter dans le vide quand ce bel, très bel, imbécile m'a sauvée sans raison....
Et voilà qu'il me dit...Désolé si je vous ai broyé le poignet en vous attrapant...
....hum...Désolé si je vous ai broyé le poignet en vous attrapant...
DÉSOLE SI JE VOUS AI BROYÉ LE POIGNET EN VOUS ATTRAPANT???...
Il est bien plus stupide que je ne ;l'imaginais...


" Désolé si vous m'avez broyé le poignet en m’attrapant....Vous vous entendez???...Vous êtes médiocre...Vous venez de me sauver la vie...Pauvre enfant...Et vous vous assurez de ne pas m'avoir broyé le poignet...Mais?????....Vous venez de commettre une bêtise absolument incrédule, et débile...Vous m'avez sauvée de ma chute...Etes-vous si ignorant...Je n'en ai rien à faire de mon fichu poignet!!!!!!...Quand à vous après votre histoire de poisson, vous espérez ne pas m'avoir broyé le poignet alors que vous venez de détruire ma vie à néant!!!!!!...Mais allez donner le bâton pour vous faire battre au lieu de vous préoccuper des affaires des autres!!!!...Votre poignet, ou le mien je m'en contre fiche vigoureusement...Allez pleurez ailleurs piètre idiot!!!!!!!!!!!!!..."

Je reprends mon souffle après cet excès de colère...
Je m'écroule contre un rocher plutôt solide loin du trou...
En pleurant....
Je reprends...

".......excusez mon emportement.....écoutez, je vous remercie de l'acte igno.....HE...roïque....que...vous avez émis...
Cependant, sachez que même si pour un jeune homme doté d'yeux irrésistible, d'un courage optimiste, et d'une force inclassable, ainsi que...D'une stupidité non handicapante, et d'une joie de vivre à mon sens évidente, l'existence semble être une bénédiction...Ne prenez pas votre dessein pour une généralité...
Je vous prierez donc...de vous écarter et de passer votre chemin....Ma Mort m'attend, et je ne tiens pas à la faire attendre..."


Je fronce les sourcils voyant qu'il manque de ma marcher là où est allongé mon singe.....
Remué, et étonné....Le jeune homme, semble baisser les yeux, je me lève et retourne à mon poste...


".....merci tout de même, monsieur..."


Lui aussi regarde le vide, nous sommes côtes à côtes, je n'avais pas vu le costume qu'il portait......
Oh, non....Ce jeune homme n'est pas de mon clan....il ne manquait plus que cela...
Je prends ma respiration...Et quand j'allais enlever ma main droite du bord de la grotte, il m'arrête d'un coup de bras...

Revenir en haut Aller en bas
Adrian.D



Messages : 6
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 18
Localisation : Dans le monde, plus précision dans l'Univers qui comporte je-ne-sais-combien de galaxie et de monde parrallèle, alors cherches moi!

MessageSujet: Re: C'est une journée radieuse pour sauter dans un fleuve torentiel... Non?   Lun 10 Oct - 16:26

De ma gentille position couché, je voyais extrêmement bien tout les stalactites qui perlait chacun leur goutte d'eau qui brillaient tel.. tel.. tel eux-même.. Mais juste ceux qui se trouver à ma droite semblaient plus fragiles, plus fins, plus comme des fines épées qui peut me transpercer le cœur à tout moment. Je me relevais et m'assis une jambes pliés et l'autre tendu avec un coude reposait sur mon genou qui justement reposait ma tête qui était affreusement lourde par l'effort faite par mes bras. Je regardai rapidement la suicidaire, elle semblait pas dans les meilleures des états pour que lui puisse tranquillement papoter alors je me réallongeais pénardement, un petit air dans la tête qui me trottait. Je sommeillais un peu quand je sentis un goutte d'eau venir juste sur mon front, une très froide, une très gênante, une qui est là au mauvais moment et au mauvais endroit et c'est aussi à cette instant que ma camarade commençait à faire son discours, et c'est aussi à cette seconde que je me rendis compte que la grosse stalactites au dessus de moi tremblait bizarrement, peut-être un peu trop... en faite beaucoup trop. Zut.

Je fis roulade sur le côté pour ne pas me retrouver enfourché par la mort, ce serait trop bête de mourir ainsi. Puis arrivé à ma même position mais plus à droite, je me rendis compte que c'était l'endroit où j'avais repéré les stalactites épées qui elles craquaient carrément. Rezut. Vous savez quoi? Je crois que c'est moi qui va rendre l'âme avant celle qui voulait faire cela, cruelle vie. Je refis donc ma roulade sur la gauche et me levai le plus rapidement mais une stalactite tomba et me frôla la joue. Aïe. Enfin debout, je vis avec dégout qu'une seule stalactite était tombé et c'était celle que j'avais reçu. L'apocalypse prévu par moi ne créa pas, donc. Recruelle vie. Et par instinct primitif, je mis ma main sur ma joue qui saignait abondement. Je tournai mon angle de la tête pour revoir la jeune fille qui avait terminé de parler mais qui refaisait un autre discours. Je la contemplai franchement tellement elle semblait prise par ses paroles et ne me regardait pas. Elle était bizarre... belle mais à sa manière, on va dire.. Elle n'est pas moche mais ... autre côté.. Il n'a pas de mot existant pour la décrire! Donc je vais en inventer un "heriofa". Voilà, elle est heriofa. Attendez mais c'est quoi le truc qui remue et que j'ai failli écrabouiller? Un singe? Ah..

-Merci tout de même, monsieur...

Je lui souris et lui fit un geste de la main pour lui dire qu'on était quitte.. ou pas. Et quand je vis qu'elle allait ressautée -ou peut donc pas lui changé une idée dans la tête à elle!- je lui pris brusquement le poignet pour lui ressauvée -l'autre pour changé- et l'emmena hors de la grotte par force -du moins si elle avait résisté mais je n'avais rien sentie comme résistance. Enfin dehors, à l'air libre -mais toujours humide-, je lui montrai ma blessure qui me picotais un peu -voire beaucoup si je devais avoué sans avoir ma virilité.

-Euh.. Il a faillit avoir une pluie d'épées de stalagmite mais il en a qu'une... Je ne sais strictement pas me soigné et tu es une Majalis, tu pourrais m'aider?

Car oui, les Majalis sont connus pour soigner par tout ce qui trouve! Des plantes, des insectes, des oiseaux -surtout des oiseaux- alors que nous, nous avons aussi notre infirmière attitré mais c'est plus complexe et quand je la vois, je ne comprends jamais rien à rien à se qu'elle fait. J'ai beau essayé, cela ne marche pas, je n'arrive pas à apprendre, peut-être trop compliqué... Bon je ne vais pas aller contre ce que veut la vie de moi, je ne vais pas essayé de comprendre quelque chose qui me dépasse mais je vais plutôt essayer de la déplacer, cette chose. Pourquoi chercher des choses qui après nous serviront à faire des choses encore plus complexe? Restons au simple! Restons calme! Et pour les génies en manque, qu'ils essayaient de me comprendre, cela leur prendront pas mal de temps. Je ne suis pas stupide et je le sais, mais c'est juste que je n'ai pas un cerveau qui a des capacités hors du commun et je n'ai jamais cherché à les avoir, ces capacités hors du commun. Bref, je reste ce que je suis et j'aime ce que je suis, je m'aime. Pourquoi je me mets à me radoter cela? Le temps qu'elle fasse quelque chose la Majalis, tiens! J'ai su qu'elle n'était pas de mon clan tout simplement parce que je connais tout mon propre clan, je sais leur prénoms, leur goûts, leur famille, leur histoire comme ils savent tous de moi! Bon, c'est pas tout ça mais qu'est ce que je vais faire pour la Majalis en échange de son soin? Je sais qu'elle est énormement redevable à moi par rapport à sa vie mais bon.. Ah, je sais.

-Désolé mais je n'avais pas posé la question primordiale...
-Suspence- C'est quoi ton nom?

Et un sourire étincelant comme aiment les filles.




Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Lovett



Messages : 176
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 18
Localisation : 2ème étoile à gauche et tout droit jusqu'au matin.

MessageSujet: Re: C'est une journée radieuse pour sauter dans un fleuve torentiel... Non?   Mar 11 Oct - 16:52

Je lui aurai bien décoler la joue de ma main frèle, mais je suis adoucie, allez savoir pourquoi??...

_Euh.. Il a faillit avoir une pluie d'épées de statistiques mais il en a qu'une... Je ne sais strictement pas me soigné et tu es une Majalis, tu pourrais m'aider?

Oh...
Celui-ci attendait mon aide...Qu'il la reçoive. Mais je ne digère tout de même pas le fait qu'il ait osé arrêter mon bras, sans plus de délicatesse...Il semble pourtant être un jeune homme doux,gentil, et stupide égalemment, quoi que dôté de courage, je n'en dément pas...Qu'a-t-il à me fixer de la sorte, suis-je si laide??...J'allais lui répondre, seulement il reprend cet air nais...


_Désolé mais je n'avais pas posé la question primordiale... ( il baisse les yeux en souriant, un peu trop, à mon, RAH, il m'énerve...) C'est quoi ton nom?

Je reste figée comme une imbécile, la respiration entree deux bouffées d'air....Ma main en ébulition me retenant de le frapper. Pourquoi??.....eh bien...parce que..parce que...parce que??...Pourquoi dois-je le frapper, il ne m'a rien fait de mal...Mais si, il a arrété mes projets de la journée, il parle de façon niaise..Oui, mais cela ne veut pas dire qu'il est de cette façon un être ignoble..Sans oublier que de mal il ne m'en a fait...Mais c'est un vrai idiot...Techniquement, je deviens folle, mais ça ne m'empèche pas de réfléchir correctement, et.....et....oh...
Dois-je le blâmer d'être aussi charmant??...euh, charmant, d'être aussi, stupide, qu'est ce que je raconte...
Bref...
Il veut connaître mon nom, et de plus en m'adressant le genre de sourire princier qu'il a dû adresser à ses conquètes plus d'une fois...Mais, moi,..., je n'offre pas de soins pour de beaux yeux bleus,.....de GRANDS, yeux bleus...
Il va voir ce que je vais lui rétorquer...


_ ...euh...qu'...qu'est-ce que...Qu'avez vous à...Je ne tiens pas à me familiariser avec vous monsieur, laissez-moi vaguer à mes occupations...et allez vou faire...allez...euh...rentrez chez vous...

Mais quelle idiote je suis..."rentrez chez vous" alors qu'il vient de détruire ma vie à néant, le beau blond...pff...
Je retire son bras, en lui souraiant d'un air: " eh oui coco, je vais sauter pour de vrai, ce n'est pas un plan pour attirer les petits gars naïfs...Et puis, même si cela était le cas, je ne pense pas réelement rencontrer un franc succès...


_ Alors encore une fois, laissez-moi passer...( il ne bouge pas. Je soupire et me retourne...) pff...bon, occupons nous de cette blessure, et finissons-en, le plus vite possible...

Mais que croit-il, cette vulgaire épine dans sa peau, les hommes sont douillets...Je ne suis pas guérisseuse, mais j'arrive tout de même à extraire ...euh...ça...de lui...enfin, de cet homme, le Muelleris, arg, finissons-en, il m'épuise...
Si seulement je savais soigner les brulures raclée d'un bout de verre aiguisée!!...eh oui, la médecine fait de son mieux pour me contrarier...Calliope, elle savait soigner tout cela, moi, je préfère cracher sur les malades égoïstes...
Il reste en admiration tandis que je frotte d'un peu de glaçe sa plaie...Mais quel enfant, s'il souffre, autant lui couper la main!!...Il doit penser que les phénomènes comme les mien sont des miracles, et qu'il faudrait m'enfermer dans ma folie, mais à la vue du monde...Suis-je bien plus noire que mon hôte??...Oui, c'est le cas.
En tout cas, et c'est le cas, ce cas-ci...Il semble avoir de moins en moins mal...Pauvre chou, j'ai fait tant pour lui!!...
J'applique finalement un peu de mousse finement liée, avec attention, j'ai bien pris soin d'enlever la terre qu'il ya vait dessus, mais sans contrainte, je l'aurais laissée, et aurait applaudie lorsqu'il aurait crié "à l'aide" taché d'un peu de terre humide...


_ Cela suffira je crois...( il reste en extase devant sa plaie guérie...) sauf si vous désirez une blessure plus vigoureuse, et je vous déconseille de tenter le coup, alors, allez vous-en, et ne dites à personne ce que vous savez...

_
Revenir en haut Aller en bas
Adrian.D



Messages : 6
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 18
Localisation : Dans le monde, plus précision dans l'Univers qui comporte je-ne-sais-combien de galaxie et de monde parrallèle, alors cherches moi!

MessageSujet: Re: C'est une journée radieuse pour sauter dans un fleuve torentiel... Non?   Mer 12 Oct - 5:48

Je la vis devenir blanchâtre, presque comme un fantôme. Mais je ne voulais pas qu'elle disparaisse comme un fantôme sinon je serai soit obligé de demander à ma sœur de me soigner.. ce qui est un très mauvais plan. Soit de retourner au village pour aller à l’infirmerie mais vu où je me trouve, le chemin risque d'être long.. trop long. Bref, et si j'ai une aide sur place, autant en profiter! Elle est bizarre cette fille, elle me regarde un peu bêtement sans bouger. Qu'est ce qu'elle lui prend? Elle n'a pas peur de moi, quand même? Bah vu son dernier regard de-fille-qui-ne-supporte-pas-d'être-déranger-parce-qu'elle-faisait-un-truc-super-important-et-que-justement-je-la dérange, je dirais que non. Bah, n'allons pas réfléchir sur une chose qui ne demande pas réflexion. Faisons plutôt juste un sourire naturel et puis on verra.

-...Euh...qu'...qu'est-ce que...Qu'avez vous à...Je ne tiens pas à me familiariser avec vous monsieur, laissez-moi vaguer à mes occupations...et allez vous faire...allez...euh...rentrez chez vous...

... Je ne suis pas dupe, elle avait faillit me dire "allez vous faire fou***". Mais si elle c'est reprit c'est qu'elle ne voulait pas dire réellement cela, donc il n'avait aucun problème pour ma blessure! Reprenons une mélodie dans ma tête, je fermai les yeux, laissons faire ce qu'il devait être fait. Je l'aimais de plus en plus cette drôle spécimen de la gente féminine. Je ne dis pas qu'elle me plait -loin de là car il est clair pour moi que j'ai une préférence pour les rousses- mais elle semble de plus en plus sympathique et ne dire que la moitié des phrase comme ces pensées. Car il semble évident que ce qu'elle a dit veut dire exactement le contraire! Pourquoi? Intuition.. Bref en tout cas, elle commençait à me soigner tranquillement et me mit sur la jour une fine mousse. Ma blessure ne picotait plus mais brulait affreusement à la place. Euh... n'y a t-il pas un petit problème? Mais non, c'est toi qui te fait des idées peu lumineuses, elle t'a soigné donc tu va mieux! Allez, va mieux!! Je me mordis l'intérieure de ma bouche pour essayer t’atténuais la souffrance sans progrès et se fut pire puisque je sentis un liquide sortir. Zut, j'avais du sang dans la bouche.. Bon demain, ça ira mieux.

_ Cela suffira je crois... sauf si vous désirez une blessure plus vigoureuse, et je vous déconseille de tenter le coup, alors, allez vous-en, et ne dites à personne ce que vous savez...


Je sais quoi? Qu'elle sait mal soigner? C'est ça qu'il ne faut pas que je répète? De toute façon qui voudrait savoir qu'une certaine Majalis au quelle je ne sais pas son nom soigne mal? On me répliquerait certainnement que je ne faisais pas mieux qu'elle, et je me tairais pendant toute ma vie.. non quand même pas, une heure... quoique, cinq minutes. Bref, ce ne me fera rien mais autant alors ne rien faire! Je lui promis de rien dire de ce qui c'est passé. Bon maintenant que je crois que notre rencontre fut terminé, et que ma brulure s'intensifier et quand j'avais parlé, j'aurais voulus qu'il neige pour apaiser ma douleur mais vous savez ici c'est quarante degrés en moyenne -et dire qu'avant, il y avait une région où quand il faisait 25° on tremblait de joie! Je retournai donc à la charmante grotte non point pour aller vers le fleuve mais à la nappe phréatique. Il fallut pas mal descendre pour y aller, sachant que les pierres étaient très polies donc très glissante, il fallait prendre beaucoup de précaution mais le chemin fut très simple pour autant. Puis je vis devant moi ce lac sous-terrains où ses parois rocheuses étaient incrustés de mille et un trésors de pierre précieuse mais qui n'avait aucune valeur pour moi, de la quincaillerie. Je m'approchais de l'eau calme et reposante pour y prendre un peu d'eau et la déposer sur ma joue fumante. Cela n'avait aucun effet positif mais j'avais tout de même essayer.. J'entendis des pas derrière moi, en retrait.

-Connaissez-vous cette endroit?


Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Lovett



Messages : 176
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 18
Localisation : 2ème étoile à gauche et tout droit jusqu'au matin.

MessageSujet: Re: C'est une journée radieuse pour sauter dans un fleuve torentiel... Non?   Sam 22 Oct - 11:34

_Connaissez-vous cette endroit?

Je l'ai suivi pour vérifier qu'il passait bien son chemin, je ne me suis écartée du vide qu de quelques mètres...
Est ce que je connais cet endroit...
Pourquoi y serait-je dans ce cas...Le jeune homme est en extase totale devant ce lieu, si magique. Je tourne 3 fois ma langue dans ma bouche...


_ ...euh...mmh...oui...

J'ai honte de cette réponse qui ne reflète absolument pas ce que je pense, aurais-je été dans une situation tout autre, ma réponse aurait-été: " Espèce de petit Charognard, qu'est ce que je ficherais là à me préparer à un plongeon sympathique si je ne connaissait pas ce fichu lieu moisi pas vos pas de petit insolent!!..."Bref, mieux vaut me taire.Il se retourne vers moi, lancant un regard signifiant clairement:" Pas une petite anecdote??..."pff...
Encore??...


_...eh b ien, cette Nappe Phréatique date de milliers d'années et a résistée a toute sortes de pluie torentielles. Certains prétendentqu'elle serva d'abreuvoir, mais cela ne m'étonne en rien, puisque c'est toujours le cas, mais il coéxiste des légendes plutôt macabres concernant cet endroit...

Il semble encore attendre de ma part des précisions croustillantes.

_...Les ancètres racontaient qu'un fantôme de jeune fille hanterait les lieux, entre les roches et les stalagmites pointues. On dit qu'elle fut assassinée à ses 17 ans par sa rivale, sa propre soeur, qui s'était éprise du m^me homme. La jeune fille fut tuée lentement, devant celui qu'elle aimait, qui riait à sa torture...Ele fut frappée contre des roches pointues, et tuée...Bref, voilà pourquoi vous n'avez surement pas l'habitude de venir pique-niquer ici...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est une journée radieuse pour sauter dans un fleuve torentiel... Non?   Aujourd'hui à 22:01

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est une journée radieuse pour sauter dans un fleuve torentiel... Non?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» Il faut oublier le passer pour vivre dans le présent [Logan]
» [Mission] Enquête d'opinion pour Ezra Plume
» HOT ~ Une bonne douche froide pour se remettre les idées en place
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quelque Chose :: Ancienneté :: Quetzal :: Sous-terrains :: Nappe phréatique-
Sauter vers: